Numérotation généalogique

150 150 Heredis - Help Knowledge Base
« Retour

Numérotation généalogique

Une recherche généalogique amène à gérer des milliers de personnes, certains portant le même nom et parfois le même prénom à travers les générations.

Pour identifier les ancêtres et leur position par rapport au autres personnes, divers systèmes de numérotations ont été développés et sont quotidiennement utilisés par les généalogistes.

Numérotation ascendante

Cette méthode est appelée Sosa-Stradonitz. Le numéro donné à une personne défini le genre et la position de chaque individu en ligne directe (ne s’applique pas aux collatéraux).

Les trois règles du système Sosa-Stradonitz sont :

  1. Les numéros pairs sont assignés à des hommes (sauf le n°1) et les numéros impairs aux femmes.
  2. Pour chaque couple, le numéro de la femme est équivalent au numéro de l’homme +1.
  3. Pour chaque père, le numéro assigné est égal au double celui de son enfant.

La personne à la base de la généalogie porte le numéro 1 (quelque soit son genre). C’est la personne pour laquelle la généalogie est recherchée. Il/Elle est appelé(e) personnage racine ou decujus.

Le père du personnage racine est le n° 2 (double 1), sa mère n°3 (N°2+1). Son grand-père paternel est le n°4 (double du n°2), sa grand-mère paternelle n°5 (4+1). Son grand-père maternel n°6 (double du n°3), sa grand-mère maternelle n°7 (6+1) …

Ainsi chaque ancêtre est retrouvable depuis son numéro : n°599 est une femme (nombre impair) et la femme du n° 598. Elle est la mère du n°299, qui est une femme et la mère du n°149 …

Cette numérotation s’affiche dans l’onglet saisie et la navigation, dans les palettes, ainsi que dans les différents documents et arbres. Elle est automatiquement calculée par Heredis.


Identifier la lignée Sosa

Vous pouvez identifier les individus qui appartiennent à la lignée Sosa grâce au symbole précédent leur nom.

Heredis identifie chaque personne avec une icône indiquant leur genre (bleu pour les hommes, violet pour les femmes et vert pour les personnes de sexe inconnu). Si l’individu est dans la ligne directe du personnage racine, le haut de l’icône est jaune.

Le numéro du personnage central est affiché dans la barre de statut. S’il y a un mariage consanguin dans ses ancêtres, cela créé une branche identique (implexe). Le numéro du personnage central est alors suivi des signes ++. Cliquez sur le numéro Sosa pour afficher la liste des numéros de Sosa que porte le personnage central.


Naviguer en ligne directe

Utilisez la boussole de navigation dans la palette de travail pour naviguer en ligne directe.

Si le personnage central affiché est dans la ligne directe du personnage racine, les flèches   Aller au numéro Sosa suivant ou Aller au numéro Sosa précédentvous permettent de monter et descendre dans la généalogie, génération par génération, sans oublier un seul ancêtre.


Numérotation descendante

Heredis utilise la numérotation d’Aboville pour gérer les individus en lignée descendante.

Les trois règles de base de la numérotation d’Aboville sont :

  1. Chaque enfant porte le numéro de son père ou de sa mère suivi du numéro dans l’ordre de sa naissance.
  2. Puis on procède de la même manière, en ajoutant le numéro d’ordre de la naissance de chaque génération.
  3. Une lettre distingue les différentes unions.

La numérotation d’Aboville vous permet de savoir le numéro de génération séparant l’individu de son ancêtre et de quel branche de la famille il/elle vient.

Ainsi vous identifiez la descendance d’une personne : l’ainé est le n°1, le cadet n°2, le benjamin n°3…

Les deux enfants de l’ainé sont n°1.1 et n° 1.2. L’enfant du premier conjoint du cadet porte le n° 2.1a, celui de son second conjoint est le n°2.2b, n°2.3b … L’enfant unique du benjamin porte le numéro 3.1.

La numérotation d’Aboville peut être affichée sur les différents documents et arbres créé par Heredis.


Implexes

Une même personne peut apparaître plusieurs fois dans une ascendance, et branche d’un arbre. Cela est dû aux mariages consanguins.

Le ratio entre le nombre total d’ancêtres et le nombre d’ancêtres réels est appelé implexe. Une personne peut donc porter plusieurs numéros de Sosa.

Imaginez que Jacques épouses Marianne. Cependant, le père de Jacques était le frère du grand-père de Marianne. Jacques et Marianne ont donc des ancêtres communs qui apparaîtront dans les deux branches de l’arbre.

Heredis gére les différents numéros de Sosa automatiquement.